Amalgam recrute à la rentrée 2018


Nous recrutons pour les pupitres mezzo-soprano, alto, ténor et basse

Mise à jour de fin septembre 2018 : le recrutement est encore entrouvert. Ecrivez-nous avant de venir à une répétition.

Si vous souhaitez nous rejoindre en tant que mezzo-soprano, alto, ténor ou basse, nous vous proposons un petit questionnaire :

  • Êtes-vous prêt :
    • à vous engager à participer à chaque répétition, le mercredi de 20h30 à 22h30, sauf empêchement majeur ?
    • à participer à deux week-ends dans l’année, en région parisienne (du samedi 14h au dimanche 17h) ?
    • à participer à cinq concerts minimum durant l’année ?
    • à apprendre le répertoire ancien nécessaire pour les concerts ?
  • Aimez-vous et écoutez-vous régulièrement du jazz ?
  • Avez-vous déjà chanté en groupe ou en chorale ?
  • Connaissez-vous votre voix et votre pupitre (basse, ténor, alto, soprano) ?

Si vous avez répondu NON au moins une fois, il est raisonnable de renoncer !

Si vous avez répondu OUI à toutes les questions (ou presque)

Alors c’est simple :

  • Venez participer à l’une des deux répétitions suivantes : mercredi 5 ou mercredi 12 septembre 2018, de 20h30 à 22h30. Ou encore un mercredi d’octobre, après nous avoir écrit.
    Le lieu de la répétition est, dans la Cité Universitaire Internationale, le grand studio à gauche de l’entrée de la maison du Cambodge*, au 27 bd Jourdan, Paris 14ème, RER B ou Tramway T3 : Cité universitaire.
  • Si, à l’issue de cette répétition, vous avez toujours envie de nous rejoindre, vous vous inscrirez pour une petite audition (quelques minutes), qui aura lieu le soir-même ou une ou deux semaines plus tard. Sur le plan musical, notre cheffe appréciera votre qualité vocale, votre sens du rythme et du swing et votre capacité de mémorisation. Lors de votre venue à la première répétition, la cheffe vous proposera un choix entre deux standards de jazz faciles pour partager un court moment musical.

 

* La « Maison du Cambodge » se situe derrière la maison internationale, au-delà de la grande pelouse, tout près du périphérique ; vous pouvez d’ailleurs aussi y accéder par la passerelle qui enjambe le périphérique, depuis Gentilly.